Les 9 symptômes de la dépression


Déprime ou dépression ? L’Inserm et la Haute Autorité de Santé ont publié sur leur site internet une liste de symptômes caractéristiques de cette maladie.

Près d’un Français sur 10  a souffert d’une dépression en 2017 : c’est ce qu’affirme le Baromètre santé dont l’enquête a interrogé plus de 25 000 adultes âgés de 18 à 75 ans. Des chiffres en augmentation depuis 2010. Cette étude a aussi le mérite de mieux cerner les principaux facteurs de risque: le sexe féminin, l’inactivité professionnelle, le faible niveau de revenus, les ruptures conjugales, et l’âge inférieur à 45 ans. Mais, en France, on déplore ce paradoxe: trop de vrais dépressifs ne sont pas diagnostiqués alors que de simples coup de blues sont traités à tort par des antidépresseurs. Afin de faire la distinction entre déprime passagère et dépression clinique, l’Inserm et la Haute Autorité de Santé viennent de publier sur leur site une liste de 9 symptômes caractéristiques de cette maladie.

 

L’estime de soi en berne

 

« Un des symptômes majeurs de la dépression est la tristesse qui dure, qui est intense et n’a pas de cause. Le 2ème symptôme, peut-être le plus spécifique, est la perte d’envie : le patient n’a plus l’énergie de s’intéresser aux choses qui lui font  habituellement plaisir, comme son sport préféré, sa vie familiale etc… Autre symptôme fréquent : la fatigue. Mais celle du déprimé est particulière : elle ne cède pas au repos. Par exemple lorsqu’on est fatigué par son travail et qu’on part en vacances, on revient en forme. La fatigue dépressive, elle, s’aggrave avec le repos. Attention tout particulièrement aux idées noires : elles peuvent être la manifestation d’une dépression sévère  », explique le Pr Michel Lejoyeux, chef du pôle psychiatrie de l’hôpital Bichat à Paris. Autres signes possibles : la perte d’appétit ou au contraire un rapport compulsif à la nourriture, des difficultés à se concentrer et à retenir les choses, le sentiment d’être nul et coupable de tout, des troubles physiques, un  ralentissement psychomoteur… Mieux connaître ces symptômes devrait permettre de consulter plus rapidement et de pouvoir se soigner en conséquence : c’est un enjeu de taille, un défi en santé publique, car la dépression multiplie par dix le risque de suicide.

 

Brigitte-Fanny Cohen